top of page
Search

Quand la Banque du Canada va-t-elle baisser les taux?

La Banque du Canada a annoncé ce matin (le 6 mars) qu'elle maintient son taux directeur à 5,0 %. Les économistes et les analystes de marché avaient largement anticipé cette décision. Le communiqué de presse confirme toutefois que des hausses de taux ne sont plus envisageables. Ils considèrent maintenant que l'économie se trouve dans une situation d'« offre excédentaire modeste ». 


Qu'est-ce qu'une « offre excédentaire » ?


La Banque du Canada estime désormais que l'économie se trouve dans une situation d'« offre excédentaire modeste ». Cela signifie que nous sommes capables de produire plus de biens et de services que ce que les gens sont disposés ou capables d'acheter. Sur un marché normal, cela entraînerait une baisse des prix pour stimuler les dépenses.


L'inflation maîtrisée, d'autres facteurs en jeu


Maintenant que l'inflation est quelque peu maîtrisée, avec un taux récent de 2,9 % en janvier (dernières données disponibles), la Banque du Canada se concentre sur d'autres facteurs économiques. Ceci, combiné à la tendance à la baisse de l'inflation observée depuis décembre 2023 (3,4 %) et à une économie capable de produire plus que la demande, devrait bientôt entraîner des baisses de taux. Cependant, la Banque du Canada a toujours un défi à relever: le coût des logements.






Fig 1. Inflation au Canada depuis 2020


Que sont les « coûts d'habitation » ?


Cet élément de l'inflation comprend à la fois les coûts des loyers et des prêts hypothécaires, et représente environ 30 % du taux d'inflation. Malheureusement, ce taux se situe à environ 6 % par an, ce qui est nettement supérieur au taux d'inflation global. Pour que l'inflation revienne à l'objectif de 2 % de la Banque du Canada, la croissance moyenne du reste de l'économie doit être nulle – un défi de taille ! Nous n'en sommes malheureusement pas encore là.


Impact sur les taux hypothécaires et les prix de l'immobilier


L'un des moyens de réduire les coûts d'habitation consiste à réduire les taux d'intérêt et/ou les prix des logements. Or, les prix des propriétés ont fait preuve d'une résilience remarquable, même face à des taux d'intérêt beaucoup plus élevés. Les taux d'intérêt actuels (fixes) semblent également assez stables. Un taux fixe assuré sur 5 ans s'établit actuellement à 4,85 %, le plus bas niveau depuis mai 2023. La composante hypothécaire ne devrait donc pas baisser de sitôt. En ce qui concerne les loyers, il n'y a pas suffisamment de logements locatifs disponibles dans le pays, ils ne baisseront donc pas non plus prochainement. La construction de nouveaux logements a ralenti en raison des coûts élevés (terrain, matériaux, main-d'œuvre, permis et financement). Par conséquent, les coûts d'habitation ne baisseront pas de sitôt non plus.


Quelles conséquences pour les taux hypothécaires ?


Pour éviter d'exercer une pression supplémentaire sur la composante des coûts d'habitation, la Banque du Canada attendra la fin des périodes d’achat de pointe à Toronto et à Vancouver avant d'agir. Cela repousse la première baisse de taux à juin ou juillet. Il ne faut pas non plus s'attendre à de fortes baisses dans un premier temps, mais plutôt à quelque chose de l'ordre de 0,25 %. En effet, l'économie américaine se porte bien pour le moment et les États-Unis étant en année électorale, la Réserve fédérale (l'équivalent américain de la Banque du Canada) ne réduira pas ses taux avant les élections de novembre. Elle ne veut pas être perçue comme prenant parti. Si la Banque du Canada baissait ses taux avant, cela affaiblirait le dollar canadien et, vous l'avez deviné, créerait de l'inflation. Il se peut donc que nous ne voyions pas cette année les baisses de taux de 1 à 2 % prévues par plusieurs économistes.


Conseils aux détenteurs et demandeurs d'hypothèques


C'est une bonne nouvelle pour le marché hypothécaire. C'est également une bonne nouvelle pour les renouvellements à venir. Oui, il y aura tout de même un choc au niveau des paiements, car la plupart des gens verront leurs taux d'intérêt au moins doubler, mais c'est mieux que par rapport à l'automne dernier. Il existe des solutions pour éviter que votre paiement augmente de plus de 30% lors du renouvellement, mais chaque cas est différent et doit être examiné individuellement. Si votre hypothèque arrive à échéance dans les 4 prochains mois, n'hésitez pas à me contacter.


Si vous avez une préapprobation hypothécaire, il est probable que vous ayez un taux fixe plutôt qu'un taux variable, vous pourriez donc être admissible à un montant légèrement supérieur. Si vous êtes toujours à la recherche d'une propriété, contactez-moi pour une mise à jour. Pour ceux qui envisagent d'acheter, je suggère d'obtenir une préapprobation dès maintenant. Avec la tendance à la baisse des taux fixes, nous pourrions voir une répétition du printemps dernier lorsque les taux ont atteint les 4.25 %. Le nombre de propriétés à vendre s'est rapidement réduit et les surenchères sont devenues la norme. Je m'attends à une stabilisation des prix à court terme, ou à une légère remontée si les taux continuent de baisser.  Je ne prévois pas de mouvement de prix significatif pour l'instant, mais la saison printanière de l'immobilier pourrait arriver plus tôt que prévu.


Voici quelques nouvelles d’intérêts:


Le gouvernement de la Colobie-Britannique dans son dernier budget à fait un changement pour la property transfer tax. Les premiers acheteurs ont maintenant la chance d’avoir une exemption de la taxe jusqu’à 835K de prix d’achat. C’est une bonne nouvelle, car cela réduit les fonds nécessaires pour faire un achat.  



Dans le même budget le gouvernement de BC à créé un ‘’house flipping tax’’. La nouvelle taxe va s’appliqué au gens qui renvend leur propriété en moins de 2 ans. Il y a des exemptions reliés aux circonstances de vie. 



CMHC a aussi arrêté son programme ‘’Incitatif à l’achat d’une première propriété’’. Le programme n’était pas vraiment populaire de toute façon. Il permettait au premier acheteur d’obtenir une deuxième hypothèque pour 5 ou 10% du prix d’achat qui allait être remboursé plus tard. Il ne faut pas confondre se programme avec les achats à ratio élevé ou l’on peut utiliser 5% de mise de fond seulement. 



Si vous voulez prendre un rendez-vous:



Cordialement,


Simon Bilodeau

Mortgage Broker

DLC-Mortgage Negotiators

604-828-9864


2 views0 comments

ความคิดเห็น


bottom of page