top of page
Rechercher

La BoC continue la pause


Ce matin, le 26 Octobre 2023, la Banque du Canada (BdC) a annoncé qu'elle maintiendra le taux d'intérêt à 5,0 %, marquant ainsi la seconde annonce sans changement depuis la dernière hausse de juillet. Par contre, la BdC continue de dire qu’elle se réserve le droit d’augmenter les taux si l’inflation recommence à augmenter.

L’inflation a recommencé à baisser en septembre et se maintient pour le moment à 3.8%. La cible de la BdC est de 2.0% mais au moins, nous allons dans la bonne direction. La BdC s’attend d’atteindre la cible vers la fin de 2024 ou début 2025. En ce moment, l’inflation, si l’on exclut les hypothèques et les loyers, est sous la barre des 2%. Il est donc correct de penser que les la BdC est la cause d’une portion de l’inflation mesurée en ce moment. Par exemple, une hypothèque de 500,000 $ à 2% sur 25 ans en 2021, coûtait 2117 $/mois, aujourd’hui à 5.85% la même hypothèque coûte 3155 $/mois, une augmentation de 49%. Pour les gens procédant à des achats, le coût par mois est très différent. Pour tous les propriétaires de propriétés de location qui ont vu leur coût d’hypothèque changer de près de 50%, ils vont évidemment demander des loyers plus élevés. Au Canada, il y a environ 100,000 hypothèques par mois qui doivent être renouvelés. Ce qui veut dire qu’il y a 100,000 familles qui se retrouvent avec des hausses de paiement d’environ 30% (les taux de 2018 était autour de 3.2%). Donc à chaque mois l’économie va ralentir un peu plus. Le nombre de renouvèlements va rester relativement stable mais va commencer à augmenter l’an prochain pour culminer en 2025-2026 (5 ans après les années record de 2020 et 2021). Il est donc fort possible que nous avons vu la dernière hausse en Juillet mais la BdC ne l’admettra pas. Ils veulent éviter que les marchés, particulièrement le marché immobilier, de reprendre trop de vie comme au printemps dernier.

Pour votre prêt hypothécaire, c'est une excellente nouvelle. Il n'y a pas de changement. Si vous avez une préapprobation, il est plus probable que vous ayez un taux fixe qu'un taux variable, donc il n'y a pas de changement pour le montant de votre qualification non plus.

Pour ceux qui envisagent d'acheter, je suggère de commencer plus tôt que tard. Les taux fixes se sont finalement stabilisés à un niveau record des 22 dernières années. L'effet de ces taux plus élevés sur la valeur des biens immobiliers est encore jeune, mais nous constatons une légère tendance à la baisse des prix des propriétés. Je ne m'attends pas à un mouvement important des prix, car l'inventaire (le nombre de biens immobiliers à vendre) est faible et le nombre d’acheteurs est pour le moment est suffisant pour maintenir les prix.

Cordialement,


Simon Bilodeau

Courtier hypothécaire

DLC-Mortgage Negotiators

604-828-9864

simon@refinancebc.ca




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page