top of page
Rechercher

Fixe VS Variable en Mai 2024

Immobilier à Vancouver : Tendances et Prévisions


Le marché immobilier du Grand Vancouver se porte mieux cette année par rapport à avril 2023. Les ventes ont augmenté de 3,3 % pour atteindre 2 831 maisons vendues. Même si c'est mieux que l'année dernière, nous sommes toujours 12,2 % en dessous de la moyenne décennale. Le fait intéressant est que nous nous en sortons mieux que l'année dernière en termes de ventes, mais l'inventaire augmente. Nous avons atteint 12 000 unités à vendre pour la première fois depuis l'été 2020 et avant la pandémie, c'était en 2010. Les prix continuent d'augmenter. Pour les maisons unifamiliales, la maison typique se situe désormais à 2 040 000 $, en hausse de 6,3 % depuis l'année dernière. Les prix d'une maison de ville typique sont désormais de 1 127 200 $, en hausse de 4,3 % depuis l'année dernière et une augmentation de 1,3 % par rapport à mars 2024. Le condo typique s'est vendu pour 776 500 $, en hausse de 3,2 % depuis l'année dernière et 0,1 % de moins qu'en mars 2024.


Ainsi, avec l'augmentation de l’inventaire des biens à vendre, il est possible que si les ventes n'augmentent pas de manière significative, que les prix stagnent. Cependant, les prix ne devraient pas baisser, car le marché est équilibré. Cela représente une excellente opportunité pour les acheteurs qualifiés de négocier les prix à la baisse et d'éviter les guerres d'enchères. Donc, si vous cherchez un endroit à faire un achat immobilier, votre expérience d'achat sera bien meilleure qu'il y a quelques mois seulement. Votre expérience sera aussi meilleure que si vous attendez les baisses de taux de la BdC.


L'économie et la Banque du Canada


Les données sur l'inflation, l'un des indicateurs les plus importants suivis par la Banque du Canada, se situent à 2,9 % en mars 2024 (les dernières données disponibles). C'est maintenant le troisième mois consécutif en dessous de 3 %, qui est la limite supérieure de la cible d'inflation de la BoC. Un autre indicateur important est le niveau de chômage, qui est passé à 6,1 %. En excluant la pandémie, la dernière fois que le Canada a eu ce niveau de chômage c’était en 2017. En 2017, la Banque du Canada avait fixé le taux d'intérêt de base à 1 %, pas à 5 % comme c'est présentement le cas. Ainsi, à bien des égards, l'économie du Canada ralentit, ce qui réduira encore l'inflation. Par conséquent, la probabilité que la Banque du Canada commence à réduire ses taux dans les prochains mois est très élevée. Je m'attends à ce que la BoC commence à réduire ses taux en juin et à les réduire progressivement. Je n'attends pas plus de 2 réductions pour 2024 et 1 % à 1,5 % de réductions supplémentaires pour 2025-2026. Cela représenterait un total de 1,5 % à 2 % de réduction du taux. Les données économiques peuvent changer cela, mais pour le moment, et d'après les commentaires récents de la BoC, c'est le scénario le plus probable.


 Fixe vs Variable


Avec les baisses de taux à venir bientôt (espérons-le), je reçois de plus en plus de questions sur le choix entre le taux fixe et le taux variable. La question est très difficile, car les taux fixes ont déjà connu de fortes baisses. Ainsi, le meilleur taux fixe sur 3 ans est actuellement de 4,99 % et le meilleur taux variable sur 5 ans est de 6,19 %. Donc, si vous achetez au maximum de votre budget, il est plus facile de qualifier avec le taux fixe sur 3 ans à 4,99 %. Si vous n'êtes pas au maximum et que vous pouvez vous qualifier pour votre prêt hypothécaire avec le taux le plus élevé, cela en vaudrait-il la peine ? Voyons les chiffres.


Tableau 1 : Comparaison entre le taux fixe sur 3 ans et le taux variable pour un prêt hypothécaire de 500 000 $ amorti sur 25 ans



3 year fixed

Scenario 1

Scenario 2

Scenario 3

Interest rate

4.99

6.19

6.19

5.94

Total interest paid

71,800.00

75,800.00

72,100.00

69,600.00


Le scénario 1 représente une réduction de 0,25 % tous les 4 mois jusqu'à 2 % de réduction ou un taux de 4,19 %.

Le scénario 2 représente une réduction de 0,25 % tous les 3 mois jusqu'à 2 % de réduction ou un taux de 4,19 %.

Le scénario 3 représente une réduction de 0,25 % tous les 3 mois jusqu'à 2 %, mais en commençant après que la première réduction soit déjà passée de 5,94 à 3,94 (ce qui représenterait une réduction de 2,25 % par rapport au taux actuel).


Comme le montre le Tableau 1, tous les scénarios étudiés donnent des intérêts totaux payés très similaires après 3 ans. Ce qui fera la différence, c'est votre croyance en la vitesse de la réduction des taux et leur profondeur. Une chose à prendre en considération est quel serait votre taux de départ et quel sera votre taux fixe équivalent sur 3 ans. Si la différence est inférieure à 1,2 %, vos chances d'économiser de l'argent avec le taux variable sont plus grandes que si la différence est supérieure à 1,2 %. Vous pouvez également ne pas être d'accord avec mon point de vue sur une réduction de 2 %. Si vous vous attendez à une réduction de 3 % au cours des 3 prochaines années ou si vous vous attendez à ce que la réduction de 2 % se produise en moins de 18 mois. Prendre un taux variable est une bonne idée. Maintenant, il n'y a pas de boule de cristal assez précise pour savoir quelles possibilités deviendront réalité. Pour beaucoup, la sécurité d'un taux et d'un paiement prévisibles est primordiale, c'est pourquoi le taux fixe sur 3 ans est actuellement si prisé.


Si vous avez des questions sur votre prêt hypothécaire et votre situation spécifique. Cela pourrait être pour un prêt hypothécaire existant ou pour essayer d'obtenir un prêt hypothécaire. N'hésitez pas à me contacter ou à contacter Gina. Le moyen le plus simple est toujours de prendre rendez-vous.


Nous sommes là pour vous aider à réaliser vos rêves de propriété.


Cordialement,



Simon Bilodeau

Courtier Hypothécaire

RefinanceBC

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page